Le paysage des énergies solaires

La croissance économique est étroitement liée à la capacité de produire de l’énergie. Au cours des quinze dernières années, la production énergétique a contribué à 80% à la croissance économique des pays. Les énergies solaires, si elles sont développées peuvent donc jouer un rôle important dans la croissance économique mondiale.

Le cas de la France par Isowatt

Lorsqu’on parle de la participation des énergies solaires à la croissance économique mondiale, cela implique aussi la France. De plus, le paysage énergétique français est assez riche et le potentiel de son énergie solaire est réparti en trois filières énergétiques différentes :

  • La filière solaire thermique

  • Elle se trouve au 6ème rang européen, sa production quotidienne est en moyenne de 2,4 à 3,4 kWh/m² dans le nord de la France et de 3,4 à 4,4 kWh/m² dans le sud de la France.

  • La filière photovoltaïque

  • Au départ, elle a été limitée à des niches de faible taille, cependant elle s’est développée au cours des années 2000 grâce à la mise en place de subventions sous la forme de tarifs d'achat.  En 2017, la France était au 7e rang des producteurs européens d'électricité photovoltaïque avec 7,6 % de la production européenne. En termes de puissance installée, elle se situait au 4e rang européen, devant l'Espagne. Par contre en termes de marché et des installations annuelles, elle était au 3e rang européen. Cette situation s’explique par le succès de l'autoconsommation et par les campagnes d’information de sensibilisation à la transition énergétique que proposent les experts comme Isowatt. En fin 2017, plus de 20 000 foyers sont passés à l’autoconsommation.
  • La filière solaire thermodynamique

  • La taille de cette filière reste assez modeste sur le territoire français. Par contre ses exportations sont d’une grande importance. On trouve aussi des partenariats avec les États-Unis, l’Inde, Abu Dhabi et même l’Australie.

Les initiatives solaires en France

La France lance un projet innovant au sud-ouest de Toulouse sur la commune de Peyssies (Haute-Garonne). Il s’agit de l’une des premières centrales photovoltaïques hors sol et flottante de France qui va voir le jour. Le projet de Peyssies comprendra plus de 13 888 modules photovoltaïques qui reposeront sur des flotteurs, eux-mêmes fixés à une structure flottante fixe positionnée sur le lac. Cette centrale aura pour objectif de produire environ 6 gigawatt-heure, soit l’équivalent de la consommation électrique d’un peu moins de 1000 habitants.

Dans le cadre d’une collaboration franco-nigérienne, l’Agence française de développement (AFD) compte financer très prochainement la construction de la première centrale photovoltaïque du Niger à Goroubanda. Selon le président nigérien Mahamadou Issoufou, la convention de financement de cette centrale photovoltaïque sera bientôt signée par les deux parties. Ce projet consiste à mettre en place la construction d’une centrale, d’une capacité de production de 30 MW, qui vise à répondre à la demande croissante en énergie électrique des villes du Niger. Ce projet a donc comme objectif d’accroître la production énergétique nigérienne, de réduire le coût de la production d’énergie et de favoriser le développement socio-économique.

isowatt isowatt avis